La Campanella. Des performances

Rois et mendiants

Chants et danses de rois et mendiants interprétés par l'ensemble de musique ancienne "La Campanella"

La musique, comme dans un miroir, reflète la vie et l’œuvre de souverains célèbres - Thibault Champagne, Henri VIII, Anne de Bretagne et Prince d’Orange, Charles XII de Suède, Louis XIV - et leurs simples contemporains.La première partie du programme est entièrement consacrée au peuple auguste. Tout le monde ne le sait pas, mais parmi eux se trouvaient également plusieurs personnalités douées en musique qui composaient de la musique - que sont le roi Truver Thibault Champagne ou, à ce jour, le roi anglais Henri VIII en discussion. De nombreuses compositions ont été composées à la gloire des monarques, car ce sont les magnifiques cours royales qui ont été les plus grands mécènes et mécènes des compositeurs et des orchestres, c’est là que sont nés les premiers bals et concours de musiciens. Louis XIV lui-même a dansé les rôles burlesques dans les ballets du palais et les légendes sur les intrigues et la mort des sbires et des courtisans sont encore préservées dans les chansons.

Mais les époques changent et maintenant, parmi le bruit des feux d'artifices et l'éclat des menus cour, une prémonition de bouleversements sans précédent, de révolutions et de soulèvements populaires imminents surgit déjà. Après tout, l'écran coloré et le luxe de la vie des aristocrates cachent la pauvreté et le pouvoir sans puissance des gens ordinaires. Et il y a eu de nombreux cas dans l'histoire où la plèbe amenée au désespoir a soulevé des émeutes, souvent implacablement enfouies dans le sang, mais conduisant également à des révolutions.

Les événements dramatiques, la dure vie des pauvres, des vagabonds, des lépreux - tout cela ne pouvait rester dans la mémoire des gens sous la forme de nombreuses chansons et scènes. Ils sont dédiés à la deuxième partie du programme, où vous pouvez entendre des chansons de mendiants anglais, de migrants français, de jacobites écossais et de vendeurs irlandais.

Chants et danses des XIIIe et XVIIIe siècles. interprétées avec des instruments authentiques: flûte à bec, kornumuz, guitare baroque, luth, psaltérion, viotta, fidel, rebec, gijack, lira, hardy-hardy, dumbek, harpe irlandaise.

Cabaret "Deja vu"

Concert théâtral de l'ensemble de musique ancienne "La Campanella". L'ensemble interprète des chansons du répertoire de Marlene Dietrich, Edith Piaf, Dina Durbin et des bandes sonores.

Peut-être que les gens changent en quelque chose, mais leur désir de bien passer leur temps libre et de s'amuser est toujours le même. De tout temps, il y a toujours eu des endroits agréables où, dans une entreprise chaleureuse, vous pouviez chanter des chansons, danser et regarder les performances des artistes. Dans son programme "Cabaret Déjà Vu", l'ensemble de musique ancienne "La Campanella" tente de transmettre l'atmosphère de divertissement et de distraction - à la fois médiévale et vieille de cinquante et cent ans. Même au Moyen Âge, il n'existait aucune institution appelée "cabaret", mais les gens se rassemblaient dans des tavernes et tavernes pour discuter, apprendre les dernières nouvelles et discuter des potins, apprendre une nouvelle chanson ou danse de la mode, regarder des tours et des pantomimes. Vous verrez d'élégantes danses italiennes et irlandaises incendiaires, écoutez les chants de fête des hollandais, des anglais et des écossais, assistez à une présentation extraordinaire de marionnettes et de témoins oculaires à l'ancienne "danse d'idiots" du comté anglais du Yorkshire!

Et dans la deuxième partie du public sont vraiment sur la présentation de notre très réel cabaret "Red Cat". Ce soir, vous entendrez des chansons du répertoire du plus célèbre cabaret de la nouvelle époque, des hits d'or au style rétro, ainsi que la merveilleuse musique de Konstantin Shevelev! Le tango passionné d'Astor Piazzola, les célèbres mélodies de Nino Rota, des chansons fascinantes et incendiaires du répertoire de Marlene Dietrich, Edith Piaf, Dina Durbin et Batyr Zakirov. Romances vintage et chansons de films classiques, blagues, blagues et autres farces - le tout pour vous dans notre cabaret modeste mais confortable!

La véritable histoire de Robinson Crusoé, racontée par lui-même

Représentation théâtrale de l'ensemble de musique ancienne "La Campanella" d'après le livre de D. Defoe "Robinson Crusoé".

Comment occuper des enfants agités? - Et s'ils ne jouent pas à Robinson sur une île déserte?! Et même si le grand-père Robinson leur a raconté cent fois son jeune orageux, ses petits-enfants sont toujours intéressés par son histoire merveilleuse et par la revivre les aventures extraordinaires vécues par un simple marin anglais. Il y a trois Robinsons sur la scène en même temps: un vieux rappelant tous les événements extraordinaires, un jeune qui, devant le public, passe en revue toutes les épreuves et mésaventures, et encore un garçon avec ses pairs qui bat tous ces problèmes. Le livret de la représentation théâtrale "L’histoire vraie de Robinson Crusoé, raconté par lui-même" est basé sur l’histoire incroyable, mais vraie, d’un homme qui a vécu 28 ans sur une île déserte. Cette image, créée avec une telle habileté par Daniel Defoe, n’a pas perdu de sa pertinence à notre époque. Homme orgueilleux et têtu, jusqu'alors souvent faible et lâche, laissé seul, hors du monde, pratiquement, sans espoir de salut, il trouve la force de ne pas descendre, de garder la foi et l'espoir, de se prouver que sa situation est difficile continuer à vivre et à trouver beaucoup de bien dans la vie

Cet espoir a été incarné dans l'atmosphère amusante des danses irlandaises et écossaises imprégnées de l'atmosphère du concert, destinées aux enfants comme aux adultes, à la fois aux auditeurs inexpérimentés et aux mélomanes intéressés par la musique ancienne. Le spectacle permettra aux spectateurs de se familiariser avec la musique vocale et instrumentale des îles Britanniques et de l’Amérique latine et avec les anciennes danses inscrites dans les traités du XVIIIe siècle.

Au programme:
Musique d'Angleterre, d'Irlande, d'Ecosse et de France XVII-XVIIIème siècles

Instruments authentiques: flûtes à bec, kornamuz, guitare baroque, luth, mandoline, psaltérion, lyre, violon, fidel, viotta, harpe irlandaise, violoncelle, rauspfeyf, cornemuses, krummhorn, contrebasse, hardy gardi

Invincible Don Quichotte

Performance musicale -pastichcho interprétée par l'ensemble de musique ancienne "La Campanella".

Paysans, tonneaux, aubergistes et servantes qui chantent et dansent, jouent de la cornemuse et des luths, altos et harpes, tambours et une variété de pipes! Sous les masques, des dames et des personnes âgées se cachent et les femmes de chambre se transforment en belles mauresques. Même l'âne Osla et le cheval Rosinant chantent! Et tout cela est pour l'incorruptible romantique et le rêveur, le brave chevalier Don Quichotte de La Mancha. Trouvera-t-il sa belle dame?

La pièce contient de la musique d’Espagne, de France, d’Italie et d’Allemagne des XVe et XVIIe siècles. La musique est interprétée sur des instruments authentiques: flûtes à bec, kornamuz, guitare baroque, psaltérion, viotta, fidel, gijak, charange, lyre, hardy gardi, dumbeke, darbuk, harpe irlandaise.

Lazy Gonza, ou comment épouser un dragon?

Représentation théâtrale de l'ensemble de musique ancienne "La Campanella". La pièce sonne de la musique d’Europe occidentale des XIIe-XVIIe siècles, sur les mélodies de la République tchèque et de la Slovaquie.

Tout le monde connaît Ivan le Fou des contes de fées russes. Mais peu de gens savent qu’il a un collègue en République tchèque - un Gonza paresseux ou stupide, qui n’a rien à faire, mais reste allongé sur le feu! Il y a cent deux cents ans, les blagues folkloriques et les contes de fées sur Gonze étaient très populaires parmi les Slaves occidentaux - et maintenant, enfin, ces histoires nous sont parvenues. Et juste pour voir ce qui est arrivé! Heu, Gonze s'allongerait tranquillement sur le poêle et il y aurait des gâteaux, alors non, même pour une fabuleuse paresse, il y a des aventures. Et tout ça à cause du magicien! C'est à cause de son caprice que notre héros doit sauver la princesse et apprendre tout le chemin. Et où seul Gonze pouvait se rendre, des rivages rocheux d’Irlande aux sables chauds du Sahara, des palais luxueux de l’Europe métropolitaine aux modestes villages slovaques. Et partout dans ses errances, il se familiarisa avec les chansons et la musique des habitants locaux: en Espagne, Gonza vit le chacon danser et, en Allemagne, écouta des chansons de chasse tyroliennes. Il s'émerveilla devant les beautés maures et au bal, il vit des aristocrates danser devant pavan, galliard et passamezzo ... Hmm, ou peut-être que cet homme sournois rêvait-il de tout cela, comme une belle princesse? Après tout, il est ridicule de penser même que notre gonza Gonze peut faire face au dragon?! Qu'en pensez vous?

La musique est interprétée sur des instruments authentiques: flûtes à bec, kornamuz, guitare baroque, psaltérion, viotta, fidel, charange, lyre, hardy-gardi, dumbeke, darbuk, harpe irlandaise, cornemuses.

Camera obscura ou la lanterne magique

Représentation théâtrale de l'ensemble de musique ancienne "La Campanella". Sous une forme accessible et divertissante, parfois humoristique, le spectacle permettra aux spectateurs de se familiariser avec la culture du Moyen Âge et de la Renaissance.

Le projet est une tentative de reproduire des peintures de la vie médiévale sur des matériaux de chants, de danses et de musiques instrumentales des XIIIe et XVIe siècles dans une performance authentique.

La performance comprend trois parties:

I. "Bien dans le désert"

Eh bien - c’est le lieu où, dans l’espoir de désaltérer, il existe une variété de peuples et de musique - c’est ce qui les unit. En venant à notre puits, vous pouvez entendre de la musique arabe, indienne, maure, séfarade, juive et espagnole des XI-XVI siècles.

Ii. "Les animaux enterrent le chasseur"

Présentation basée sur l'imprimé populaire médiéval bien connu "Les Bêtes Enterrer le Chasseur". Une illustration de la façon dont les animaux accompagnent le chasseur lors de son dernier voyage est illustrée par la musique italienne du XIVe siècle.

Iii. "Un jour de la vie des habitants du château"

Vous entendrez les chants des chevaliers et des sérénades amoureuses, des chants et des danses amusantes. Le programme sonne la musique de l'Europe occidentale XIV-XVIII siècles.

La campanella

Regarde la vidéo: Evgeny Kissin La Campanella (Octobre 2019).

Laissez Vos Commentaires